LA TRAME

Mise au point par l’alchimiste Patrick Burensteinas (site Web : www.orifaber.fr) , la TRAME est une technique vibratoire qui a pour objectif de « décristalliser » les EMOTIONS contenues dans notre corps et non évacuées. L’émotion est de l’énergie que nous fabriquons. Une fois que cette énergie est fabriquée, nous avons deux possibilités majeures de l’utiliser : thermique ou dynamique, c’est-à-dire que nous bougeons ou nous avons chaud. Par exemple la peur peut donner des sueurs froides, ou au contraire peut donner des ailes ; la colère peut nous faire crier et devenir rouge ou nous faire bouger dans tous les sens. Dès que l’émotion est fabriquée, le corps cherche à la dissiper. Nous pouvons conserver des émotions pendant des mois, et même des années. Cela devient pathogène car elles s’accumulent et ne trouvent pas de manière de se dissiper. En effet, nous sommes capables de souffrir aujourd’hui de quelque chose qui nous est arrivé hier ou qui arrivera peut être demain ou jamais. La trame s’en voit donc perturbée.

La TRAME est un ensemble d’informations , un quadrillage quantique, le plan, qui fixe l’organisation des cellules de notre corps.

En effet, notre corps est maintenu cohérent par une sorte de schéma intelligent qui dicte à chaque cellule sa place et sa fonction dans un ordre précis. Dans tout l’univers ainsi que dans notre corps, l’information circule de façon ondulatoire : on dit de manière « sinusoïdale ». Prenez par exemple un tapis, secouez-le, l’onde se propage de façon sinusoïdale. Imaginez que sur la trame un obstacle empêche le passage correct de l’information (telle une pierre sur un tapis) : elle s’en trouve altérée, voire désorganisée ce qui amène à des problèmes de santé.

Pour remédier à une situation de blocage (noeuds dans le corps), il faut secouer le tapis. Nous gagnerons donc à harmoniser le corps afin que l’énergie qui circule entre les cellules soit le moins altérée et que l’information aille bien là où elle doit aller.

La pratique :

Le praticien de trame effectue 16 gestes précis qui partent du tronc, descendent vers les pieds, remontent au tronc pour terminer à la tête. Les gestes durent chacun environ 2 minutes.

Le patient est installé sur une table de massage, il reste habillé.

La durée d’une séance est d’environ 1 heure entre l’accueil et le départ. Le praticien explique la trame, le déroulement de la séance et écoute les besoins de la personne avant de débuter. Une trame commencée est toujours terminée, afin de respecter le corps et la circulation de l’information en cours.

Fréquence des séances :

Il est utile de faire 1 séance / mois pendant 5 mois pour que des résultats probants soient remarqués par le patient. Par exemple : changement de comportement face à certaines situations qui auparavant auraient perturbées la personne ; les émotions peuvent être observées plus facilement et donc avoir des réactions plus centrées ; modification de l’extérieur (lorsque l’on change, l’extérieur se modifie), etc.

Une séance de trame